Créer mon blog M'identifier

#3 : J'ai déjeuné chez ... Amami Paris !

Le 11 juillet 2016, 11:17 dans Bonnes adresses 0

 

Si vous avez faim, n'allez pas fureter sur Instagram ; c'est un piège pour ventre creux !

Mais c'est aussi un nid à bonnes adresses. Ma liste de restaurant à faire sur Paris s'est grandement allongée et l'un d'entre eux m'a beaucoup attirée : Amami Paris. 

 

Ce petit restaurant/café est une sorte de cantine nichée au cœur du 11 ème arrondissement de Paris, près des boutiques de Cyril Lignac. 

 

 

 

 

 

L'ambiance lumineuse, aérée, cosy m'a d'emblée séduite. La décoration épurée et, en même temps , chaleureuse promet un agréable moment à passer entre ces murs. Comme une agréable parenthèse. 

 

Se restaurer c'est bien, mais c'est encore mieux dans un paisible lieu ! 

 

J'ai opté pour la formule du midi en semaine à 14e50 (abordable) composée d'une boisson (hors jus et thés), d'un bento, et d'un dessert à choisir parmi les cakes et cookies. 

Le menu change chaque semaine : les produits sont frais et locaux. 

Ce jour-ci le bento se composait de riz blanc, pousses de soja, carottes au shiso, brocolis au sésame, aubergines au miso, salade et roast-beef dans le cas où vous ne seriez pas végé (sinon, demandez à ne pas avoir de viande).  

 

 

Fan de carrot cake, je n'ai pas hésité longtemps devant ces généreuses par de cake ! Il était vraiment délicieux (le topping avait un goût de cheesecake). Mais je n'aurais pas dit non à un cookie chocolat blanc-pistache ou à une part de banane bread ! Une autre fois peut-être ! 

 

 

Ce fut donc une agréable découverte : c'était bon, goûteux, léger. Ne venez pas avec une faim de loup car si le bento est bien fourni, ce n'est pas non plus un repas des plus copieux. Néanmoins, cela m'a amplement suffit ! 

Je vous recommande donc cette petite adresse qui sert aussi à emporter. En effet, étant donné le petit espace disponible, certains clients sont refusés par manque de place. Nous sommes arrivés vers 12h30 et n'avons eu aucun temps d'attente donc venez tôt ;) 

 

http://www.amamiparis.com/

 

AMAMI
12 RUE JEAN MACÉ
75011 PARIS
01 43 56 21 47

METRO: Charonne (L9) or Faidherbe Chaligny (L8)

 

Mes astuces running !

Le 9 juillet 2016, 13:28 dans 0

 

 

Cela va faire 4 ans que je cours assidûment et avec plaisir ! Mon aventure running s’est faite progressivement : quelques kilomètres de souffrance sont devenus plus d’une dizaine de kilomètres aisés. Et puis un défi m’a sur motivée : courir Paris-Versailles soit 16 km avec plus de 160m de dénivelé. Le défi a été relevé et ça a changé mon rapport à la course. J’avais envie de progresser, de faire d’autres courses … depuis, j’ai couru la Odlo Crystal Run et les 10 km de l’Equipe. Bien évidemment, je me suis réinscrite à ma course de cœur : Paris-Versailles.

Je voulais vous confier mes astuces running pour rester motivées et progresser sans réels efforts !

 

Rester motivé.

 

Qu’il pleuve, vente ou chauffe, je ne rate jamais ma sortie running du dimanche. Comment ? Car cette sortie est totalement entrée dans ma routine. Je sais que le dimanche je prends un bon petit déjeuner avant d’aller courir en fin de matinée.

Un secret ? Trouver un ou une partenaire pour courir avec soi. Exit la musique, on court au grand air, les bruits de la nature dans les oreilles. On discute, on rit et l’on en oublierait presque que l’on sue aussi. En plus, si vous parlez sans effort, c’est la preuve que vous avez la bonne allure ! Courir à deux voire en bande permet d’être plus motivé, de se soutenir mutuellement.

Une autre astuce ? Courir avec une application qui recense vos avancées, vos records. Voir les kilomètres parcourus, les progrès réalisés incitent à poursuivre dans la même voie. Et pourquoi ne pas partager cela via les réseaux sociaux ? Instagram est la porte d’entrée aux communautés sportives qui vous encouragent et vous complimentent et ça, c’est top ! 

 

 

 

 

 

 

Et qui dit photo, dit tenues tendances. Une nouvelle tenue nous donne forcément envie de la porter au plus vite, et donc de programmer une sortie running au plus vite !

 

 

 

 

 

Comme je le mentionnais plus haut, s’inscrire à une course est un moteur incroyable pour se dépasser. L’objectif nous pousse à nous entraîner dur pour réussir. Il n’y a rien de mieux que l’ambiance d’une course ! Toutes les chaussures colorées, tous les sourires complices, la musique dynamique, la foule joyeuse … ce sont des moments hors du commun qui en plus de vous motiver, vous offre une montée d’adrénaline et d’euphorie délirante.

 

Avant une course.

 

Parfois on a une envie subite de prendre ses baskets, de les enfiler et de se laisser porter par ses pas. Ces moments sont souvent des moments qui nous procurent une liberté folle, des moments de dépassement de soi.

Mais ce n’est pas forcément régulier ! Dans ce cas, essayez de programmer vos courses à l’avance. Pensez à bien boire en amont et en aval de la course pour rester bien hydraté et ainsi éviter les blessures. Par contre, évitez le thé vert avant une course, étant une boisson fortement diurétique, cela risque de vous gêner (croyez-en mes malencontreuses expériences) !

Faites le plein de protéines et de fibres afin de ne pas avoir le repas sur l’estomac. Surtout, si vous le pouvez, attendez deux/trois heures entre le moment où vous mangez et le moment où vous courrez. Si vous courrez vers 16 heures, l’idéal est de manger une banane bien mûre pour éviter le coup de barre et de se jeter sur son dîner.

Un geste que j’adore faire, c’est un massage à l’huile d’arnica de la marque Weleda. L’odeur est aussi agréable que le massage en lui-même. Cette huile, idéale pour les sportifs, préconise les blessures et aide à les apaiser.

 

 

 

Après une course.

 

Boire ! Le mot d’ordre après ou avant une course est simple : boire.

 

 

C’est vraiment un élément essentiel pour son corps. La course n’est pas le sport le plus doux qui soit pour les articulations, les ligaments … A chaque fois, le poids de votre corps résonne dans vos membres. N’hésitez pas à relever vos jambes de temps à autres. Masser-les, chouchouter-les !

Et si vous faites attention à votre alimentation, pensez à vous récompenser de temps en temps. Surtout que l’on peut facilement se régaler avec des recettes healthy comme le banana bread que vous pouvez retrouver ici : (http://lapetitefrancaisecitadine.blogspot.fr/2016/04/ma-recette-du-banana-bread.html) ou encore un bon bowl cake riche en protéine et en fibre.

 

J’espère que mes petits conseils et astuces vous auront servis !

 

Sur ce, GO !

Une semaine en Toscane !

Le 1 juin 2016, 15:45 dans Voyage 0

Au mois d'avril j'ai eu la chance de partir pour la seconde fois en Toscane. Voyager c'est dépaysant c'est enrichissant. Ce n'est pas toujours reposant. Mais c'est passionnant. J'adore découvrir de nouveaux pays, de nouveaux lieux, de nouveaux paysages, de nouvelles cultures... Malheureusement, on n'en a pas toujours l'occasion. C'est pourquoi il me tient à cœur de vivre chaque voyage intensément. D'essayer de voir, de faire le plus de choses possibles. Pour ne rien regretter. Pour avoir des souvenirs gravés à jamais. 

 

Avant de partir quelque part je regarde où est-ce que je pourrais aller, quels sont les endroits à ne pas manquer pour pouvoir un minimum planifier mon voyage sur place. 

J'ai ainsi eu envie de partager avec vous mon périple, mes coups de cœurs et mes astuces. Et j'espère que cela vous incitera à découvrir cette belle région d'Italie. 

 

La Toscane

C'est une région située au centre-ouest de l'Italie ; entre la mer et les chaînes de montagne. La Toscane est plus au sud de la Ligurie (Milan) mais plus au nord du Latium (Rome). C'est un peu la grande et belle campagne italienne aux paysages vallonnés, verts et fleuris. En effet, le climat est assez tempéré mais il est aussi pluvieux. Néanmoins, le soleil n'est jamais bien loin. La capitale est Florence, berceau de l'art. Comme de nombreuses villes d'Italie, les villes de la Toscane sont marquées par la présence de l'art et des artistes. Ainsi la période de la Renaissance a laissé nombre de pépites à contempler, ébahis.  Entre villages pittoresques et cités étrusques, la Toscane couve des trésors d’émerveillement. 

 

Se loger

On a nos préférences quant à la manière dont se loger sur place. Hôtels, gîtes, résidences, locations chez des particuliers ... N'hésitez pas à comparer les prix ici et là même si cela peut être une étape fastidieuse. Personnellement, notre bon plan est : France Loisirs. Grâce à notre carte membre, nous recevons des propositions de voyage et locations assez avantageuses. Les destinations se limitent pour la plupart à la France et à l'Europe. Les locations, souvent moins chers (aux alentours de 200 à 400 euros pour une semaine à 4), ne nous ont jamais déçues. Néanmoins, il faut tenir compte du fait qu'elles sont souvent situées en périphérie des grandes villes et qu'il est donc préférable d'avoir une voiture sur place pour pouvoir se déplacer plus facilement -ne serait-ce que pour faire des courses. Car le plus d'une location par rapport à l'hôtel est la possibilité de cuisiner. Aller au restaurant midi et soir a un coût qui peut être amoindri par cette autonomie. 

 

Les étapes.

 

1) Volterra et San Gimignano. 

 

Ces deux villages en altitude offrent une vue splendide mais renferme aussi une architecture typique : grosses pierres, volets colorées, portes somptueuses, ... 

Volterra est une cité étrusque qui conserve de ce passé les portes d'enceintes. On peut y voir le Baptistère Saint-Jean, la Cathédrale Santa Maria Assunta ou encore les ruines du théâtre romain. Il fait bon de flâner dans les petites ruelles, souvent habitées par des chats, et d'admirer les maisons et les traces de cette ancienne cité médiévale. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Si je mets Volterra et San Gimignano ensemble c'est parce que ce sont deux petits villages relativement près dont on peut visiter l'un en matinée et l'autre après midi. La seconde raison est le trajet. Ce sont deux villages en altitude et donc la route est assez tortueuse voire dangereuse en cas de pluie (ce qui a malheureusement été notre cas ; le mieux est alors de rouler doucement !)

 

Sam Gimignano me fait penser à Carcassonne pour ceux qui connaissent. L'ambiance féodale y st très présente. Il reste même quelques maisons-tours des riches d'antan. A voir : la Piazza della Cisterna et del Duomo. La vue permet d'embrasser toute la campagne italienne : il y a d'ailleur un très joli point de vue panoramique. 

 

 

 

 

 

Ce ne sont pas les meilleures glaces du monde pour moi (vous verrez plus loin quelle est ma gelateria préférée) mais elles sont tout de même délicieuses ! 

 

2) Sienne. 

 

Sienne a été mon plus grand coup de cœur de ce voyage. Peut-être parce qu'il a fait beau ... ou peut-être parce que cette ville est sublime. Il y a tant de choses à voir ! La Piazza del campo est au cœur de de la ville et toutes les rues y convergent grâce à sa forme coquillage. A noter que si vous êtes de passage l'été est organisé une course de chevaux sur place le 02 juillet et le 16 août ! 

Ce que nous avons fait est de prendre un pack visite comprenant la Cathédrale Notre-Dame de l'Assomption (avec visite guidée dans les fondations), la crypte del Duomo, le Duomo, la libreria Piccolomini, le Baptistère San Giovanni, la Facciatone, le Musée de l'Opéra et la vue panoramique. Nous avons acheté les pass (opa si pass) 20 euros par personne (mais peut-être sont-ils moins chers sur Internet). On en a vraiment pris plein les yeux. Le seul bémol a été le temps d'attente (interminable) pour la vue panoramique qui surplombe toute la ville. C'est époustouflant ! Mais mieux vaut s'y prendre tôt car la visite guidée respecte un horaire précis. 

La Cathédrale est de style gothique et renferme des sculptures de Donatello, Michelange et Pisano. Le marbre noir se mélange au marbre blanc et aux mosaïques. N'oubliez pas de regarder le sol car il y a aussi des merveilles sous vos pieds ! 

On peut aussi voir la nef inachevée qui est très jolie. 

 

 

la crypte

 

 le campanile

 

 la nef inachevée

 

 les voûtes de la cathédrale

 

 la cathédrale

 

 depuis la vue panoramique

 

 

 la piazza del campo vue d'en haut

 

 et d'en bas

 

 la cathédrale depuis les fondations

 

 les outils utilisés

 

 

 

 

 la bibliothèque 

 

3) Pise.

 

Qui ne connait pas Pise et sa Tour Penchée ? Celle-ci est en magnifique marbre blanc. Quasi impossible à louper, elle se trouve sur la grande Piazza del Duomo aussi surnommée les Champs des Miracles. 

Le fleuve est longé de jolie maisons colorées et de vieux magasins. On se croirait presque à Florence ! Passez par la Piazza dei cavalieri, l'une des plus belles places où se trouve aussi l'Ecole Normale de Pise. 

Le vieux marché et ses boutiques permet de faire un jolie petite ballade après le repas par exemple. personnellement, nous nous sommes arrêtés à La Buca, situé très près de la Tour Penchée. Nous avons été bien reçus, et nous avons bien mangé : le risotto à l'encre de sèche était délicieux, les lasagnes bonnes et les pâtes aux fruits de mer aussi. C'est un petit restaurant dans une petite ruelle qui propose des plats sans prétention et abordables. 

On a surtout mangé les meilleures glaces inimaginable à La Bottega del Gelato : de nombreuses choix, des cornets pâtissiers et juste : un bout de paradis en bouche ! 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

4) Grosseto.

 

Cette grande ville assez étonnante est l'une des découvertes de ce second voyage en Toscane. Colorée, animée, la ville propose un centre historique et à la fois de grandes allées marchandes. Le centre est d'ailleurs entouré de vieilles remparts. La grande place Dante très mignonne fait face à une vaste Cathédrale elle-même splendide. 

Vous pouvez aussi prendre la voiture pour aller à Grosseto mare où il y a un joli port et une belle balade à faire au bord de l'eau ou sur la rue même. C'est ici que nous nous sommes arrêtés manger dans un petit restaurant ayant pour spécialité du poisson. Et je me suis régalée de leur douceur maison : gâteau ricotta et chocolat ! 

Idéal pour faire un peu de shopping. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5) Florence.

 

Firenze la ville de l'art par excellence. La ville de la Renaissance italienne, la ville de la famille Médicis.  

Malgré de gros problèmes pour se garer, on a pu profiter de la belle ville historique. Il y a tant à voir que c'est difficile de tout faire en une seule journée. C'est pourquoi il faut privilégier ce qu'on a le plus envie de voir comme par exemple la Cathédrale Santa Maria del Fiore que nous n'avons pas visité (l'entrée est payante). Mais dont l'architecture épate : le campanile a même été dessiné par Giotto. 

La Piazza del Duomo, très grande offre à la fois la vue sur la Cathédrale mais aussi sur le Baptistère Saint jean qui lui fait face, le Museo dell'opera del duomo, 

En flânant, vous pouvez retrouver l'Eglise Orsanmichele, la maison de Dante (à visiter pour 4 euros), et la Badia Fiorentina.

Mon endroit préféré dans Florence est la Piazza delle Signoria qui expose à ciel ouvert des statues et fontaines de l'Antiquité. Il y a notamment la fontaine de Neptune, la statue équestre de Cosme 1er, la Loggia dei lanzi, petit lieu couvert exposant des statues telles que Persée empoignant la tête de Méduse ou encore l'enlèvement des Sabines. Le Palazzo Vecchio était ouvert au public du fait de l'exposition de Jan fabre. Il a même créé une tortue énorme en bronze montée par un homme ayant le visage de Jan qui trône fièrement sur place face aux statues. 

A côté du Palazzo Vecchio se trouve la Galerie des Offices dont l'une des salles conserve la Naissance de Vénus de Botticelli. 

Vous pouvez aussi passer par le Mercato Nuovo où est vendu de nombreux sacs en cuir et autres souvenirs. Le chemin vous mène au Ponte Vecchio qui traverse le fleuve. Là se trouve toutes les bijouteries. 

Nous nous sommes arrêtés manger sur la place della Signora entourés par toutes ces statues et merveilles chez Il David. On a été très bien reçu et l'on a très bien mangé que se soit pizza (calzone il david), pâte (saumon fumé et champignons),  ou escalope milanaise ... 

Veillez à arriver le plus tôt possible dans la ville pour pouvoir passer une longue journée sur place et peut-être trouver une place. Sinon, préférez les parkings un peu en dehors de la ville, quitte à marcher un peu. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

6) Bibbona et Cecina Mare

 

Nous étions logés à Cecina ; une petite ville balnéaire qui ne vit réellement qu'en été. Il y a néanmoins une jolie église, quelques boutiques, une piscine ... La mer est tout proche et assez appréciée des surfers ! Tout le long de la marina se trouvent des restaurants et glaceries. 

La plage est principalement privée ! 

 

 

 

 

 

 

Bibbona est une jolie ville à proximité. Le village me fait penser à San Antonino en Corse : de vieilles maisons en pierre, des volets colorés, des maisons fleuries, des ruelles pavées qui grimpent et redescendent. 

La plage y est, selon moi, plus belle. Le sable est doux et les plages sont grandes. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ce fut un très beau voyage et j'espère que vous aurez l'opportunité de visiter cette région un jour. Pour ma part, c'est sûr, je reviendrai !