#JeSuisDuMatin.

En ce moment, je vois fleurir ce hashtag sur Instagram. Certains découvrent que finalement ils étaient du matin. Ça m’a fait sourire car cela fait longtemps que je fais partie « de ceux qui se lèvent tôt ». Et je me suis souvenue que ça n’a pas toujours été le cas.

J’ai longtemps été de celles qui se couchent tard, se lèvent tard et qui peuvent hiberner pendant deux semaines chez elles sans sortir ne serait-ce que le pied dehors. (bon j’avais 10 ans, hein !). Je me suis rendue compte que ça ne pouvait tout simplement plus durer. J’ai décidé de prendre ma vie en main.

Je me suis mise en sport. Oui, prendre ma vie en main devait passer par cette étape. Me mettre en mouvement, sortir le nez dehors, respirer l’air vif …

C’est le sport qui a bouleversé ma vie, mon quotidien. Car le sport vous prend du temps, un temps qui vous servait à faire autre chose : écrire, lire, faire vos devoirs, aller faire les courses, regarder votre série du moment. Dès qu’une routine sportive s’installe, tous les autres pans de notre vie s’en retrouvent eux aussi bouleversés.

On commence à se lever plus tôt. Au début, on est fatigué. Puis le corps s’adapte. Au réveil, il fait encore peu (voire pas) jour. Et on sait qu’on aura le temps de faire la plupart des choses qu’on a à faire. Car le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, et ce n’est pas une blague.

D’expérience, je peux vous dire que se lever à 7h00 change tout. Quand je regarde en arrière, j’ai presque du regret, je me dis « mais quel gâchis ! ». J’ai perdu tellement de temps à ne rien faire ! Alors qu’aujourd’hui, ce même temps me manque. Une journée n’est plus assez longue. Souvent, je regarde l’heure et je m’exclame : « il est déjà si tard ! ».

Le temps file. Trace sa route. Il ne se préoccupe pas de toi. De sorte que tu as deux options ; soit tu restes assis sur ton fauteuil en le regardant disparaître au loin, soit tu sautes sur la route et tu te mets à courir derrière lui avec l’espoir vain de la rattraper bien que tu saches que tu ne le rattraperas jamais. Au moins tu auras le mérite d’avoir fais le maximum, d’avoir pris ton destin en main, d’avoir agi.

Aujourd’hui, je suis bien incapable de me lever plus tard que 8h-8h30. C’est comme si une alarme interne m’avertissait que la journée débutait sans moi. Et même si parfois j’ai sommeil, une fois éveillée, je ne peux plus me rendormir car alors je songe à tout ce que j’ai à faire (mes obligations et mes distractions) et je sais que si je ne me lève pas, je le regretterais car j’aurais manqué ma journée, j’aurais perdu du temps ; et le temps est trop précieux pour être négligé …

 

Alors oui, moi aussi #jesuisdumatin !